Le CNRHR s’adresse aux enfants, adolescents et adultes présentant des déficiences visuelles associées à d’autres déficiences ou troubles.

  • La déficience visuelle peut être congénitale, survenir de manière précoce ou plus tardive : selon l’âge, le retentissement est très différent : de la difficulté de l’instauration des premières interactions chez le nouveau-né malvoyant à l’état dépressif ou aux troubles réactionnels graves lorsque la perte de vision  s’installe chez l’adulte.
  • Plus la déficience visuelle  est précoce, plus elle retentit sur le développement global de l’enfant impactant les premières interactions, découvertes et apprentissages .Ce constat nous incite à exercer l’éducation précoce.
  • La déficience visuelle  s’inscrit souvent dans des tableaux étiologiques complexes dont le plus grand nombre affecte le système nerveux central et entraîne des perturbations neurologiques d’une grande diversité,  souvent invalidantes.

Principalement, les déficiences visuelles se déclinent en trois types ;

  • la cécité
  • la malvoyance
  • les troubles neuro-visuels,

Des situations

En illustrations

Evaluations